Note de ce sujet :
  • Moyenne : 3.33 (9 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
FDA
(03-12-2016, 03:02 PM)r11bordo a écrit :
(03-12-2016, 02:12 PM)Patatorz a écrit : Et le M1 il te donnait ca sur tes GT2 ?

J'ai fait une écoute très courte du M1 mais je crois dire que oui ... De ce point de vue, le M1 a l'air nettement mieux loti que le D802 ou le QA100.

tu as fais une écoute "très courte"
et avec des sources différentes
mais tu sembles bien sur de ton diagnostique..
Répondre
Yes, je suis passé de mon système que je connais très bien au Lumin M1 durant 1 heure environ, à fond les manettes. Sur les GT2, ce qui m'avait marqué, c'est la capacité de l'appareil à mettre de l'air partout, des attaques franches, le grain sur la voix, et le petit frisson ceci cela sur quelques passages.
En tout cas le Lumin M1 est ce que j'ai entendu de mieux sur mes GT2. Mon ancien système analogique est d'ailleurs en vente.
Serveur / Réseau : QNAP TS-131, LMS+Minimserver / Cat6 SFTP, switch D-Link
Source / Ampli / Enceintes : Metrum Ambre, PCP / SMSL A8 / Atohm GT2
Câbles HP  / Secteur : Audioprana Ag / LH Audio, TWL 7+ sur audio, BlackNoise + Hdplex 200 sur réseau
Répondre
xxxxxxx
Répondre
Le D802 adore la gamme GT de la marque Atohm. Idem pour le Lumin M1. En revanche, c'est berk de chez berk avec le QA100.
Serveur / Réseau : QNAP TS-131, LMS+Minimserver / Cat6 SFTP, switch D-Link
Source / Ampli / Enceintes : Metrum Ambre, PCP / SMSL A8 / Atohm GT2
Câbles HP  / Secteur : Audioprana Ag / LH Audio, TWL 7+ sur audio, BlackNoise + Hdplex 200 sur réseau
Répondre
(03-12-2016, 03:02 PM)r11bordo a écrit : J'ai fait une écoute très courte du M1 mais je crois dire que oui ... De ce point de vue, le M1 a l'air nettement mieux loti que le D802 ou le QA100.

(03-19-2016, 08:26 AM)r11bordo a écrit :
Le D802 adore la gamme GT de la marque Atohm. Idem pour le Lumin M1. En revanche, c'est berk de chez berk avec le QA100.


ce sont des avis contradictoires ?
Répondre
bonjour Smile

@rogers: ton 723 est stock ou bien tweaké notamment sur la sortie numérique ?
(et merci pour ton retour si détaillé !)
cdlt
Alain
Répondre
(03-19-2016, 01:40 AM)rogers a écrit : Bonsoir à tous,

Pour ceux qui se demandent quelles enceintes associer à un FDA , par exemple le 802, je propose une piste, testée il y a quelques  jours.

Un de mes amis, fatigué de la hifi ( pourtant plus jeune que moi, la moitié de mon âge !) , tant elle lui paraît décidément trop loin du concert ( classique ) ne s'y intéressait plus depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. Jusqu'à ce que je lui parle de mon FX audio 802, une babiole chinoise qui tient dans une poche, coûte à peine deux pleins d' essence pour une familiale standard, et pour lequel  j' ai revendu , moi, un ampli à transistors d'une marque réputée à près de 5000 euros, et un de mes amis un ampli à tubes réputé à plus de 5000 euros.  Evidemment, tout le monde sait ça ici, mais lui, il n' en avait jamais entendu parler, des FDA. Cela peut paraître bizarre, mais y a des gens qui ne savent pas ce que c'est un FDA, même pas que ça existe !
" Vraiment ? Pas possible ! " , qu'il me dit. Je lui explique alors , dans l'extrêmement faible mesure de mes moyens théoriques, ce qu' est un FDA.  " Ah oui, je vois, je suis allé un jour écouter des amplis en classe D chez un audiophile   sur de gigantesques Dunlavy. J' avais pas vraiment aimé. En plus, le type était très sympa et intéressant mais il écoutait de la variétoche à très très fort niveau à 2m de ses enceintes. " qu'il me répond. Alors, je recommence mes explications, pour lui faire comprendre qu' un FDA c'est encore autre chose qu'un ampli en classe D et , ce coup-ci, je réussis à l' intéresser. " Passe donc chez moi écouter ça ", que je lui dis alors.
La hifi, chez lui, c'est un peu domaine sinistré. Des Apertura Tanagra d' occasion ( bardées de " Diapasons d'or " dans le temps ), qu'il n' écoute même plus, vu qu'il trouve qu'il n' y a rien dedans , ces enceintes, que ça donne pas de grave, et surtout , évidemment , vu la panne de son ampli Audiomat qu'il a la flemme de faire réparer et qui s' empoussière irréversiblement.   Typiquement la panoplie du gars qui en est revenu, de la hifi. Chez moi, on va écouter le 802 sur des Harbeth P3ESR. C'est pas gagné d' avance, parce que là, question grave, y a pas grand chose non plus, forcément, avec des " boîtes à chaussures ". En plus, il n' aime pas les biblio, par principe ! Alors...
Pourtant dès les premières écoutes, il est  " scotché " , " bluffé ", comme on dit , par le résultat. Du coup, ça lui donne l'idée de tenter de trouver de nouvelles enceintes avec lesquelles se marierait le 802. Je lui prête le mien, puisqu' entre temps j' en ai acheté un autre de 802, le 802 C pour pouvoir écouter mes vinyles avec. 
Rentré chez lui, il essaye le 802 sur ses Tanagra. Bof, pas terrible. Correct, sans plus . Faut dire qu'il ne peut plus les voir en peinture celles-là d' enceintes, qu'il se demande comment il a pu les acheter un jour !  Autre test : dans sa famille, quelqu'un utilise des Dynaudio 1.4 S dans une pièce de 25 m2. Là, le résultat est fantastique ! Un intégré à 3000 euros, réputé " musical " est complètement largué par le 802 dans ce contexte. Mais il n' aime pas les biblio, j'vous l' ai dit, mon ami. 

Alors il entreprend de se balader un peu partout chez tous ceux qu'il connaît qui possèdent des enceintes à peu près dignes de ce nom  ( j' entends par là autre chose que des colonnes françaises à 1000 euros soldées à 600 chez un discounter ). Jusqu' à la " révélation " : à savoir des Tannoy GRF Memory ! Mariage absolument parfait, particulièrement pour l' opéra : scène grandiose , mais qui respecte la taille des voix et des instruments. Prix accessible, autour de 3000 euros , voire un peu moins, en occasion. Malheureusement , celles-là ne sont pas à vendre ! Du coup la fièvre retombe, et mon 802 reste solitaire chez lui pendant plusieurs semaines.
Jusqu' à ce que la semaine dernière, je tombe sur une annonce sur " Le bon coin " pour des enceintes qui sont une " légende de la hifi  ", pas très loin de chez moi, et donc de chez lui. Je sais, parce qu'il m' en a souvent parlé,  que ces " légendes " , des américaines, il les a écoutées régulièrement autrefois chez un ami à lui qui les possédait, et qui les utilisait  avec un Jadis 200, un truc monstrueux, bourré de tubes  alignés comme les statues de soldats  exhumées il y a quelques années en chine !  Si je vous dis que ces " légendes " à vendre , sont des enceintes du genre qui vous en bouchent un coin, vous commencez à les reconnaître, non ?  Oui, c'est ça , vous avez trouvé:  des Klipsch,  les  " Klipschorn ", carrément !  
Aussi sec je l' appelle:  " Des Klipschorn impeccables à une heure de route, proposées à 4000 euros, t'en penses quoi ? ".  Evidemment, il n'en pense que du bien, mais à une condition, irrévocable, que ça marche avec le 802 , sinon, on laisse tomber ! Pas question de remettre plusieurs milliers d' euros pour les faire fonctionner.
On prend RV pour une écoute. Comme source, on se munit d' un truc à la hauteur du 802, point de vue valeur perçue , faut tout de même être sérieux : mon lecteur Philips 723, qui marche déjà fort bien comme drive (  mieux qu'un Cambridge CXC tout neuf que je viens de revendre, et moins bien j'espère qu'un Bel Canto DT3 que je viens de commander  ) ! Evidemment, avec ces deux engins , on risque de passer pour des Pieds Nickelés de la hifi ! Bah, pas grand chose à perdre. Et puis moi, malgré ma grande culture audiophile, des Klipschorn, j' en ai encore jamais entendu fonctionner. L' occasion d' en écouter, même a minima, n'est pas près de se représenter, et il ne faut pas la louper.
Alors quand on arrive, pour moi qui ne les ai jamais vues pour de vrai, c'est le choc. Vous les avez pourtant souvent vues en photo les Klipschorn, vous en connaissez les cotes. Mais une fois devant, vous êtes vraiment devant un monument , un monument de l'histoire de la hifi sans doute, mais aussi devant un monument, au sens propre, même coincées dans un angle.  Bon sang, on en arrive d'un coup à espérer que ça ne marchera pas bien et qu' on sera exempté de trimbaler un truc pareil !  Dans le même temps, une marche en contrebas de la pièce où se trouvent les Klipsch, vous entrevoyez, à quelques mètres de câbles hp de distance, dans la pénombre, l' ampli qui les faisait marcher , un ampli d'un demi m3 de volume à peu près. C'est un Audio Research, le plus gros que j' aie jamais vu ! 70 kg à vue de nez !
Mais on ne se démonte pas, ne se laisse pas impressionner: je déballe précautionneusement le 802 que je pose sur le sol entre les Horn , comme une souris entre deux montagnes. J'explique aux gens médusés, bien que  ce ne soient pas des audiophiles - ils ont acheté le système avec la maison il y a vingt ans - que c'est un ampli FDA : " Ah d' accord, très intéressant en effet ". Tout en baratinant, en faisant l' article pour la petite boîte, je pense aux premières notes qui vont sortir des deux falaises, et au ridicule encouru. Mais maintenant, on ne peut plus reculer. On branche, on allume, on lance le disque. 
Mon ami est particulièrement amateur d'opéra. Alors on commence avec  " Othello " de Verdi, le début, un début particulièrement mouvementé si vous connaissez : tempête , machine à vent, coups de canon, choeurs, solistes, trompettes, tout le monde à fond la caisse, tout de suite !  
Alors vous avez quoi : instantanément  je me suis mis à me demander comment on allait faire pour les embarquer. Parce que c'était sûr, il nous les fallait !  C'était tout simplement prodigieux. Le " grand son " comme on ne l'imagine pas ! Mais sans une once de vulgarité,  et avec un respect parfait de la taille relative de chacun de protagonistes. Quel panorama !  Disparition absolue des enceintes ! La musique qui investit  toute la pièce avec une impression d' évidence,  de naturel, et de puissance  absolument uniques ! On dira peut-être : " Normal qu'il soit impressionné le type, lui qui écoute d' habitude des boîtes à chaussures ". Sachez tout de même  qu' entre autres enceintes de grand gabarit, j' ai utilisé un certain temps des Magnepan 3.3 R, censées offrir une restitution de l'espace sonore hors du commun. De la gnognote, je vous dis, de la triste gnognote à côté de ce que font les Klipschorn, et tout ça avec un simple 802 ! Mon ami était moins bouleversifié que moi, vu qu'il les avait déjà écoutées , lui, les Horn, dans le temps.  Mais il n' en revenait pas de les retrouver telles qu'il les avait connues,  à si peu de frais ! La plus grande surprise pour moi, ça a été quand on a mis de la musique... de chambre !  Dans mon esprit, ces grandes américaines étaient plutôt faites pour de la musique qui cogne, pas enceintes de foire non, car elles n' auraient en ce cas pas mérité le titre de " légendes ",  mais tout de même plutôt faites pour des trucs qui décoiffent, justement comme l'opéra dans ses moments les plus exacerbés. Mais ce qui est pourtant sorti de plus sublime des Horn pendant notre séance d' écoute, c'est... le trio de Ravel ! Vous avez tous déjà lu , comme moi, à propos d'un bon système  qu' avec lui  " les musiciens sont dans la pièce ". Eh bien pour moi, pour la première fois, c'est arrivé, et avec quel respect de toutes les nuances de leur jeu ! Magique. Quand je pense à tout ce qu'on a pu écrire sur le 802: " froid, pas d' âme, pas d'émotion ". Je rêve. Quand je pense à tous ceux qui le dépiautent, lui changent des puces, des bouts de fil : suffit de l' écouter avec de bonnes enceintes.
Mon ami les a finalement négociées à 3500 euros. Qu'on songe qu' avec le 802 et mon bon vieux 723, ça fait un système à même pas 3700 euros. Hallucinant ! Evidemment, on peut sûrement encore faire mieux, mais quand on a entendu une chose pareille on est déjà très très au-delà de ce qu'on pouvait espérer atteindre en hifi standard à ce budget. Cela ne se compare même pas, tant c'est un autre monde. 
Reste la question du volume et du poids. Mon ami les embarque demain, mais il sait que l'installation chez lui, le passage dans un escalier pas vraiment prévu pour ça, vont être assez compliqués. De ce point de vue , il a un peu parié. Mais je l' ai rassuré: s'il reste définitivement en rade en bas de son escalier avec ses Horn, pas grave ! Je les lui rachète : chez moi, ça passe ! 

Cordialement,

rogers

Merci pour ce retour très intéressant. Je n'ai jamais eu le plaisir d'entendre des Kipschorn, mais ton CR donne vraiment envie d'en écouter ! Au moins avec ces enceintes, pas de problème de gestion du mur et des coins de la pièce !
Mac mini optimisé + Alim Uptone JS-2, Roon+RePhase via Roon Devialet Air - Devialet D440pro - Vivid Audio Giya G3 - Câbles HP CST Statement ST-5
Répondre
Ahhhhhhhhhh !!!!!! cher rogers, que j'ai adoré lire ce superbe CR.
Je suis en train de rêver éveillé, de rêver à ces Khorns qui iraient très bien dans ma pièce aux deux encoignures parfaites.
Un jour je les aurai Heart Heart Heart ...... et les Cornwall en donnent déjà un excellent aperçu Angel

Par ailleurs, qui a dit que FDA et HR cela ne pouvait pas marcher Big Grin
Répondre
oui, ça m'a donné faim Cool , aussi.....
  Cambridge Audio Azur 640 V2 - QA100 - linn Basik - Nad 525 Bee - WD - MDX 600 - DINGHY 221 - MATISSE HD - FX D802 - Davis Roméo
 at home: http://forum-hifi.fr/thread-276.html


Répondre
xxxxxxxx
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)